Laboratoire d'étalonnage en température

Pour garantir la fiabilité et la précision de vos mesures, le laboratoire assure l’étalonnage d’éléments de mesure et de capteurs de température.

 
Laboratoire Correge : étalonnage d’éléments de mesure et de capteurs de température
Logo cofrac petit
 

Le laboratoire a reçu l'accréditation COFRAC N° 2-1785  température en juin 2006.

Portée d'accréditation sur site du COFRAC      www.cofrac.fr

Le laboratoire d’étalonnage en température , créé en 1992 au sein du groupe Correge, est un service indépendant qui réalise ses prestations dans un esprit de stricte impartialité, intégrité et confidentialité. L’accès au laboratoire est réglementé sous la responsabilité du personnel habilité. Son fonctionnement est régi par les référentiels NF EN ISO CEI 17025 et ISO 9001 v. 2000

La méthode d’étalonnage des capteurs de température  utilisée dans le laboratoire est la méthode par comparaison à un étalon de travail.

Le laboratoire dispose de moyens performants : fours, bains thermostatés, cellules point fixe…

Afin de garantir l’exactitude requise, tous les équipements de mesure sont soumis à un programme d’étalonnage afin de vérifier leur conformité aux exigences normatives et du laboratoire.

 
Laboratoire Correge 2
 
Laboratoire Correge 3
 

Des étalons de référence sont utilisés pour étalonner nos étalons de travail. Ces étalons de référence sont étalonnés par les laboratoires externes raccordés aux étalons nationaux. Les laboratoires sélectionnés sont accrédités COFRAC

Des instructions d’étalonnage sont définies pour chaque type de produit (thermocouples ou sondes à résistances) et pour chaque milieu (bain, four, point fixe…)

 
Laboratoire Correge 4
 

Les méthodes utilisées sont sélectionnées en fonction :

  • du besoin du client
  • de la conception du produit
  • de la tenue en température du produit
  • des normes en vigueur

 

Les méthodes d’étalonnage sont validées par :

  • des étalons de références rattachés à une chaîne d’étalonnage COFRAC
  • des étalonnages internes (moyens et personnel différents)
  • des étalonnages externes (comparaison inter-laboratoire)
  • la comparaison des résultats
  • la maîtrise des calculs d’incertitude